Nos Visions

Dans un Madagascar développé, une réelle mobilité sera acquise pour l’ensemble de la population malgache, en particulier en milieu rural, pour leur permettre un accès permanent aux services socioéconomiques, et de participer activement au fonctionnement ainsi qu’à l’évolution du pays.

A moyen terme, la moitié du patrimoine routier malgache sera reconstituée avec une gestion efficace y compris dans les Communes rurales et que 50% de la population auront accès à un moyen et/ou à un service de transport correct.

A court terme, 100 maîtres d’ouvrages routiers auront développé leur politique routière pour que les services rendus par les routes rurales soient pérennes et inclusifs et permettant l’amélioration de la mobilité.

Nos Actions

Les actions actuelles sont cadrées  dans le plan startégique.

Où en sommes-nous en cette année 2022 ?

A Madagascar, bien de lieu est devenu inaccessible en raison de  la dégradation des routes. Cette dégradation est telle qu’elle devienne le sujet qui alimente passionnément la conversation des beaucoup de citoyens aussi bien dans le monde réel que dans le monde virtuel.  Des lanceurs d’alerte (leaders d’opinion, influenceurs de réseaux sociaux, membres des sociétés civiles) ne cessent de fournir les faits et les informations ayant trait à l’impraticabilité des voies et passages : les causes, les effets, les responsables ; certains arrivent même à fournir des analyses très pertinentes aboutissant à des suggestions de ce que l’on pourrait faire pour pallier à cette situation.    Il n’est pas rare que l’ONG Lalana soit approchée par soit par des dirigeants locaux, soit par des simples contribuables pour des doléances et demandes de collaboration  pour restaurer telle ou telle portion de route. Nous pouvons affirmer  aujourd’hui que tout le monde est conscient des enjeux surtout stratégiques de ce secteur. Il est donc temps de se lever et agir davantage. Il faut profiter de cet engouement car notre retard est énorme. En aout 2021, le gouvernement a annoncé que sur les 49 250 km de routes et de pistes qui couvrent le territoire national, seuls 11% offrent de bonnes conditions de circulation. « Etant ramifié et non maillé, toute coupure du réseau national routier entraîne systématiquement l’enclavement de toute une partie du pays » dixit le ministère responsable. Il prévoit de ramener cette proportion à 35% en 2025. Madagascar s'attelle alors à conduire et à accélérer la mise en œuvre des projets en cours de construction et de réhabilitation des routes, des pistes rurales, des ponts, des voiries urbaines, des digues. Nous citerons entre autres, ce projet de développement durable du secteur routier à Madagascar. Le Ministère des Travaux Publics, via l’Agence routière compte «améliorer la longévité, la sécurité et la résilience climatique de certaines routes principales revêtues». » Grâce à un financement de 200 millions dollars (IDA/Banque mondiale), environ 1200 km de routes revêtues, représentant 20% du réseau national bitumé, bénéficieront d’un entretien périodique.

De notre côté, nous admettons que nous sommes encore loin de notre vision de long terme  « dans un Madagascar développé,  la moitié de la population malagasy aura acquise une réelle mobilité, en particulier en milieu rural, lui permettant un accès permanent aux services socioéconomiques, et de participer activement au fonctionnement ainsi qu’à l’évolution du pays. » Mais nous ne baissons pas les  bras pour autant. Au contraire, nous sommes très motivés de l’atteindre. Notre forme d’interpellation a été toujours de conduire des actions innovantes  pilotes, de soutenir les initiatives  des communautés qui ont la volonté d’agir, avec le concours de nos partenaires ou par notre propre moyen.

 En 2021, nous avons participé au projet CASEF. Notre équipe a exécuté  les travaux de réhabilitation de la route Foulpointe – Andondabe (RP 3A) et celle du Croisement RN5 vers Ampasimbe (RP 12A) dans la Région Antsinanana.  Les traitements des points noirs  par système HIMO Structurée ont été priorisés pour permettre une meilleure accessibilité durant la campagne du letchi.

Nous avons également débuté une initiative de 15 mois, cofinancée par le Programme Fanainga (Union Européenne, Coopération Allemande, GIZ) qui voudrait appuyer les CTD et les citoyens ruraux des Communes du District Ambohidratrimo, et du District Antanifotsy.

Nous ne manquons pas aussi de mentionner cette action de soutien d’une association féminine dénommée Hasin’ny Masindray de la Commune rurale de Masindray à Antananarivo Avaradrano pour la dotation d’un atelier de couture, avec le concours de l’Ambassade des Etats Unis à Madagascar.

Pour 2022, nous poursuivons notre activité avec le programme FANAINGA. Deux étapes sont encore à franchir : la mise en place de la Politique Routière Locale (PRC) et le renforcement des capacités locales. L’élaboration de la PRC nécessite l’inventaire des routes existantes, et de les classifier pour pouvoir identifier les routes communales, qui vont faire l’objet de promulgation par arrêté communal. Le renforcement des capacités consiste à  la formation des Communes sur la Maîtrise d’Ouvrage, la  formation des cantonniers locaux, la mise en place de la structure d’entretien routier, l’encadrement technique des travaux routiers communautaires, et la dotation en matériels et en outillages en vue des travaux d’entretien routier.

Nous comptons aussi offrir son atelier de couture à l’Association Hasin’ny Masindray en mars 2022.

En janvier 2022, nous allons démarrer le projet qui va désenclaver la Commune rurale de Marondry dans le district d’Ankazobe.  Une commune à forte potentialité agricole et touristique. Avec le financement de la fondation Tany Meva, nous allons apporter un appui dans la gestion des infrastructures routières de cette localité avec réhabilitations de quelques points noirs et ponts suivies de reboisement. Ce projet dure 56 mois.

Pour nos actions de sécurité routière, nous sommes désormais membre du SADC Alliance of NGOs for Road Safety (sur le plan régional) et Global Alliance of NGOs for Road (sur le plan mondial). Nous travaillerons donc de concert avec eux pour un plaidoyer  auprès des responsables étatiques à Madagascar pour que notre pays contribue effectivement à l’atteinte  de l’objectif 2030  du Plan Mondial 2021-2030 : moins de 50% de nombre de morts et blessés sur les routes.

Voilà ce que nous développons pour 2002. Une année de relance mais aussi de continuité. Donc une opportunité d’aller toujours de l’avant.



Nos Missions

Lalana (« route » en malgache) est une ONG malagasy créée en 1998 dont l’objectif est d'instaurer un processus de développement durable dans le monde rural, en particulier à travers les infrastructures routières et le transport, avec la responsabilisation des citoyens et des dirigeants.

Nos Valeurs

Les valeurs corporatives de Lalana se caractérisent par la volonté d’apporter sa contribution au développement à travers une démarche innovante et rassemblée autour de valeurs fortes : initiative, professionnalisme, créativité.

Nos Activités

Nos activités et projets concernent:

  • Les routes (priorisation, évaluation et réhabilitation)
  • La gestion et l'entretien routier
  • Les aspects économiques et sociaux du développement
  • L'environnement
  • Les moyens intermédiaires de transport
  • La sécurité routière
  • Les équipements sociocollectifs (écoles, marchés, adduction d'eau et assainissement)
  • Les activités génératrices de revenus
  • La citoyenneté, la gouvernance et les droits humains

Formes d’interventions:

  • Maîtrise d’ouvrage de projet, régie des devis programme
  • Maîtrise d’œuvre pour des travaux d’infrastructures et actions environnementales
  • Identification et mise en œuvre de stratégie de maintenance des routes rurales
  • Renforcement de capacité (élus, PME, ingénieurs, projets)
  • Gestion et entretien des routes rurales, génie biologique, environnement
  • Education de masse et Diffusion d’information
  • Etudes techniques, socioéconomiques et évaluations environnementales
  • Appui et encadrement d’associations


Dernières actualités

Etude, conception et mise en place de dispositifs de gestion et d’entretien des pistes rurales

Etude, conception et mise en place de dispositifs de gestion et d’entretien des pistes rurales

Projet : Mise en place de dispositif de maintenance pérenne de pistes rurales

L'objectif du Programme AFAFI Sud dont ce marché fait partie est de contribuer à la réduction de la pauvreté des populations rurales dans le Sud et Sud-Est de Madagascar.

L’objectif général du présent marché est l'identification des travaux d'entretien et la pérennisation des pistes rurales réhabilitées dans le cadre du programme ASARA à travers la mise en place d’un dispositif permanent de gestion technique et financière pour l’entretien et maintenance des pistes rurales au niveau des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD).

Appui à la gestion des infrastructures routières pour un développement socio-économique durable de la Commune Marondry

Appui à la gestion des infrastructures routières pour un développement socio-économique durable de la Commune Marondry

Projet : Renforcement de capacités ciblées en entretien de routes de l’association FML

Le Maire de la Commune Marondry est venu solliciter l’aide de l’ONG Lalana car il est convaincu que le mauvais état de la route constitue un frein considérable au développement socioéconomique de sa Commune. Il parvient à mobiliser la population locale à effectuer des travaux routiers communautaires, mais faute de savoir-faire, et de connaissances minimum en matière de technique routière, les travaux sont toujours à refaire après chaque saison de pluie.


Construction de la salle de couture de l\'association des femmes Hasin\'i Masindray

Construction de la salle de couture de l'association des femmes Hasin'i Masindray

Projet : Activités diverses

Il s’agit de la  construction d’un bâtiment dont l’usage permet d’assurer aux femmes membres de l’association  de  revenus suffisants grâce à une qualification professionnelle et l’exercice d’un métier rémunérateur, par le biais d’activités productives collectives. 

Réalisation des travaux de remise en état des pistes pilotes par le système Himo structurée

Réalisation des travaux de remise en état des pistes pilotes par le système Himo structurée

Projet : Projet CASEF

Le CASEF (Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière) est un projet financé par la Banque mondiale et intervient dans les chaînes de valeur de l’agriculture commerciale, en tenant compte de la sécurisation foncière au bénéfice des producteurs.

Appui des CTD et des citoyens ruraux a la reconstitution et a la préservation du réseau routier Malagasy

Appui des CTD et des citoyens ruraux a la reconstitution et a la préservation du réseau routier Malagasy

Projet : Mise en place de dispositif de maintenance pérenne de pistes rurales

C’est une initiative de Lalana, ayant eu bénéficié un financement de Fanainga. L’Action a lieu dans les Régions Analamanga et Vakinankaratra pour 2 ans, plus précisément dans les Communes de Mananjara, Anjanadoria, Ambato, Antsahafilo, Manjaka Avaradrano, Ambohimanjaka, Avaratsena, et Ambohipihaonana du District Ambohidratrimo, et dans les Communes Ambatomiady, Ambohitompoina, Belanitra, Antsahalava, Ambodiriana, Ambatolahy, Andranofito, et Soamanandrariny du District Antanifotsy.

L’objectif est de responsabiliser les dirigeants locaux et les citoyens à travers la concertation locale, pour trouver des solutions faisables, en particulier dans le domaine de l’entretien routier, dans le cadre de cette Action.

Comprendre l\'impact du Covid-19 sur la mobilité des femmes et des ménages vulnérables dans les zones périurbaines d\'Antananarivo, Madagascar

Comprendre l'impact du Covid-19 sur la mobilité des femmes et des ménages vulnérables dans les zones périurbaines d'Antananarivo, Madagascar

Projet : Comprendre l'impact du Covid-19 sur la mobilité des femmes et des ménages vulnérables dans les zones périurbaines d'Antananarivo, Madagascar

Lalana a pu mener une recherche portant sur les impacts de la Covid 19 sur la mobilité des femmes et des ménages vulnérables dans la zone suburbaine de la capitale de Madagascar, avec le soutien de High Volume Transport (HVT) de UK Aid. 

Lien utile : Résultat de l'étude


Nous contacter




Notre Équipe

Lalana est actuellement constitué d'une équipe de cinquante personnes, dont une vingtaine de personnel permanent, composée de:

  • Ingénieurs : BTP, Génie Rural, Géotechnicien, Agronome
  • Géographe,
  • Economiste,
  • Sociologue,
  • Juriste,
  • Journaliste – communicateur,
  • Techniciens en BTP, Formateurs,
  • Personnel administratif.
RATSIMA Harinjato
Président

RATSIMA Harinjato

RAHARIMANANTENA Ny Ony Andriatsilavo
Vice - Président

RAHARIMANANTENA Ny Ony Andriatsilavo

Ferdinand RAZANABOAHARIMANANA
Secrétaire - Trésorier

Ferdinand RAZANABOAHARIMANANA

Saholy RAHARIMANANA
Responsable Administratif et Financier

Saholy RAHARIMANANA

Frédin RASOLOHAJAMANANA
Responsable Technique

Frédin RASOLOHAJAMANANA

RANDRIANARISOA Haja Guy

RANDRIANARISOA Haja Guy

RAZAFIMANANTSOA Andriamaholy

RAZAFIMANANTSOA Andriamaholy

RAHARIVELO Verosoa

RAHARIVELO Verosoa

RAKOTOARIVONY Jules

RAKOTOARIVONY Jules

RANDRIANARISOA Jesse

RANDRIANARISOA Jesse

RANDRIMIARY Koloina

RANDRIMIARY Koloina

Ana Luisa Silva

Ana Luisa Silva

Jean Claude RAZANAMPARANY

Jean Claude RAZANAMPARANY

Johary RAZAFINDRATSITA

Johary RAZAFINDRATSITA

RAKOTOARISOLO Harinjaka

RAKOTOARISOLO Harinjaka

Grégoire RABENJA

Grégoire RABENJA